Parfums folkloriques, broderies, drapés, détails ethniques, imprimés suggestifs. Langage d’origine africaine, nippone ou d’Amérique latine. « Vere e proprie » danses tribales sur les podiums. Expression d’une tendance qui n’est pas sans masquer l’urgence d’un retour aux sources.

Pour Riccardo Tisci, directeur artistique chez Givenchy, par exemple, le jersey est le point de départ d’une collection essentiellement ethnique fait de robes drapées à même le corps, assemblées par des bretelles et des bustiers en nappa, de casaques précieuses et de plastrons de cuir emplumés. On retrouve l’esprit japonais dans ses confections de vestes et kimonos déstructurés, à combiner avec le pantalon smoking.

Bien attendu, la tendance ethnico-tribale est présente chez plusieurs couturiers comme Donna Karan, Céline, Valentino, mais celle de Tisci porte une emprunte tout à fait éloquente et distinctive.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

GIVENCHY SS14 COLLECTION, PARIS

One comment

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s